L'arrêt sur une place blanche: amendable ?

  • L'arrêt sur une place blanche: amendable ?

  • Je me suis stationné sur une place de parking blanche en attendant ma femme qui finissait son shopping. Cinq minutes tout au plus après mon arrivée, un agent de la fondation des parkings a exigé que je prenne en ticket en menaçant de me verbaliser si je n’obtempérais pas. Est-il amendable de s’arrêter quelques minutes sur une place de stationnement sans payer ? La situation serait-elle la même si j’avais payé dans une rue parallèle et qu’il me restait un « solde » de minutes non utilisées ?

    C. Genève

  • L’Ordonnance sur la signalisation routière (OSR) dispose en son article 48 que les véhicules automobiles ne peuvent être parqués aux emplacements où figure le panneau « parcage contre paiement » (il s’agit du panneau rectangulaire bleu avec un dessin de parcomètre surmonté d’un « P »), qu’à condition que le paiement ait été effectué.

    Dès lors, aussitôt que votre véhicule est garé, le paiement est dû et le non-respect de cette règle entraîne une amende de CHF 40.- si l’infraction dure moins de deux heures.

    Cela étant, l’Ordonnance sur les règles de la circulation routière (OCR) définit à son article 19 le parcage du véhicule comme étant un stationnement qui ne sert pas uniquement à laisser monter ou descendre des passagers ou à charger ou décharger des marchandises. Ainsi, le fait de s’arrêter pour attendre quelqu’un pendant quelques minutes est bel et bien considéré comme un parcage.

  • En revanche, il est possible de se déplacer et d’utiliser le même ticket ou le même paiement fait par téléphone sur une autre zone blanche de durée équivalente, supérieure ou inférieure, à condition de ne pas dépasser la durée totale autorisée, que ce soit par le ticket ou la zone de stationnement. En effet, il existe des zones blanches limitées à 30 minutes, d’autres à 60 et, enfin, certaines à 90. Même s’il vous reste un solde de 80 minutes, vous ne pourrez donc par exemple pas stationner plus de 30 minutes dans une zone limitée à cette durée. A relever qu’une telle manœuvre n’est possible que sur le territoire de la ville de Genève, dans la mesure où les tarifs ne sont pas identiques dans toutes les communes.

    Le stationnement sur une place payante dans l’attente de votre dulcinée est donc susceptible d’augmenter le coût de la sortie shopping de quelques francs ou d’un peu plus si vous n’obtempérez pas aux instructions des forces de l’ordre…


  • Retour